source vive - chico xavier

Download Source Vive - Chico Xavier

Post on 06-Nov-2015

204 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Cette uvre appartient la collection Source vive, Elle en est le tome IV. On y trouve des orientations avec des conseils sur la loi dadoration, du travail, du progrs Ce livre traite galement de sujets importants comme lorgueil, la cupidit, la charit, la perfection morale, etc Ce sont 180 prcieux messages qui poussent le lecteur la rflexion.Toute la collection Source vive constitue une source de consultation pour ceux qui tudient la doctrine spirite car chacun de ces livres est porteur dune morale vanglique.

TRANSCRIPT

  • Copyright 2009 byFederao Esprita BrasileiraBraslia (DF) Brsil

    Tous les droits de reproduction, copie, communication au public et exploitationcommerciale de cet ouvrage sont rservs uniquement et exclusivement au ConseilSpirite International CSI. La reproduction travers nimporte quel format, parnimporte quel moyen ou procd lectronique, digital, photocopie, microfilm,Internet, CD-ROM, est interdite sans lautorisation expresse de lditeur daprsla loi brsilienne no 9.610/98, qui rglemente les droits dauteur et connexes.

    ISBN 978-85-7945-001-3ISBN 978-85-7945-105-8(ePub)

    Titre original en portugais :FONTE VIVA(Brsil, 1956)

    Traduction du portugais : Irne Audi

    Couverture : Evelyn Yuri FurutaProjet Graphique : Rones LimaVersion digitale : Evelyn Yuri Furuta

    dition duCONSEIL SPIRITE INTERNATIONALSGAN Q. 909 Conjunto F70790-090 Braslia (DF) Brsil

    www.edicei.comedicei@edicei.com55 61 3322 3024dition autorise par la Fdration Spirite Brsilienne.

    Donnes Internationales pour le Catalogage dans Louvrage (CIP)

    E46s

    Emmanuel (Esprit)

  • Source Vive / dict par lEsprit Emmanuel ; psycographis par FranciscoCndido Xavier ; traduction de Irne Gootjes Audi]. - Braslia, DF(Brasil) : Conseil Spirite International, 2009.372p. ; 21 cm

    Traduction de: Fonte VivaISBN 978-85-7945-001-3

    1. Bible et spiritisme. 2. Spiritisme. 3. crits spirites. I. Xavier, FranciscoCndido, 1910-2002. II. Conselho Esprita Internacional. III. Titre.CDD: 133.93CDU: 133.7

  • Avec Jsus Et Pour JsusDans lintroduction du Livre des Esprits

    [1], Allan Kardec affirme de manire expressive :

    Les communications entre le monde spirite etle monde corporel sont dans la nature des choses etne constituent aucun fait surnaturel ; cest pourquoion en trouve la trace chez tous les peuples et toutes les poques ; aujourdhui, elles sontgnrales et patentes pour tout le monde.

    Dans litem VIII[2] des pages de la conclusiondu mme livre, le codificateur affirme :

    Jsus est venu montrer aux hommes la routedu vrai bien. Pourquoi Dieu, qui lavait envoy pourrappeler sa loi mconnue, nenverrait-il pasaujourdhui les Esprits pour la leur rappeler denouveau et avec plus de prcision, alors quilsloublient pour tout sacrifier lorgueil et lacupidit ?

  • Au fil des lignes, ce livre remarquable jette lesfondements du Spiritisme et traite, entre autressujets dimportance, des lois dadoration, dutravail, de socit, de progrs, dgalit, de libert,de justice, damour, de charit et de perfectionmorale, ainsi que des esprances et desconsolations.

    Nous faisons de telles rfrences pour rappelerque le phnomne spirite a toujours t prsentdans le monde, dans tous les vnements volutifsde lhumanit, et que ds le dbut du ministreauquel il sest consacr, Allan Kardec a marqu sonuvre de laspect religieux, dont elle ne pouvaitfaire abstraction puisquil avait soulign que leSpiritisme est fort parce quil repose sur lesfondements mmes de la religion : Dieu, lme, lespeines et les rcompenses futures.

    Nous acceptons, parfaitement, les basesscientifiques et philosophiques sur lesquellessappuie la doctrine spirite, qui nous offrentloccasion dacqurir une foi rflchie capable de

  • se mesurer la raison , cependant, sur de telsprincipes, nous lenvisageons, encore et toujours,dans sa condition de christianisme restaur quiperfectionne les mes et renouvelle la vie sur terrevers la victoire du bien infini sous lgide du Christ,notre divin Matre et Seigneur.

    Laptre de la codification ne mconnaissaitpas le caractre lev des principes quil compilait.Ds la premire heure, il sinquita des impratifsmoraux que revtait la Nouvelle Rvlation, etsouligna que les effets du Spiritisme se rsument amliorer lhomme et, par voie de consquence, lerendre moins malheureux par la pratique de lamorale vanglique la plus pure.

    Nous savons que la retorte ne sublime pas lecaractre et que la discussion philosophique na rien voir avec la charit et la justice. Avec tout notrerespect pour la philosophie qui questionne et pour lascience qui claircit, nous reconnatrons toujoursdans le Spiritisme, lvangile du Seigneur, revivifiet actif, venu pour installer avec Jsus la religion

  • cosmique de lamour universel et de la divinesagesse sur la terre.

    Des millions dEsprits dsincarns de tousniveaux dintelligence pullulent dans le monde etdemandent, autant que les incarns, le concours delducation.

    Nous ne pouvons suivre ceux qui font de notredoctrine rdemptrice une simple tribune ou unterrain de chasse pour dmontrer la survivance delEsprit rien que pour raliser des tournoislittraires ou de longues causeries de cabinet etdanecdotes de salon, sans consquence spirituellepour la voie qui lui est trace.

    tudions donc les leons du divin Matre etapprenons les mettre en pratique au quotidien.

    La mort nous runira tous pour apprhender lacomprhension de la vraie vie... Sachant que lajustice nous dfinira selon nos uvres, embrassonsla codification kardquienne en allant de lavantavec Jsus et pour Jsus.

  • EMMANUELPedro Leopoldo, le 2 septembre 1948

    [1] Prolgomnes.

    [2] Le Livre des Esprits , Conclusion, item VIII.

  • 1 Lheure de la Leon

    Comprends ce que je dis, car le Seigneur te donnera delintelligence en toutes choses. Paul. (2 Timothe 2 : 7)

    lheure de la vrit, nhsite pas mditer sur lalumire que tu reois.

    Celui qui tourne son regard vers le ciel, sans lecontempler, ne voit pas les toiles ; et quiconque entendune symphonie sans ouvrir son me, ne peroit pas lesnotes divines.

    Ce sera en vain que tu couteras la parole inspiredardents prdicateurs, si tu nouvres pas ton curpour que ta sensibilit se plonge dans sa clart bnie.

    Maints partisans de lvangile se plaignent de leurincapacit retenir les enseignements de la BonneNouvelle. Comme ils ne prtent pas une plus grandeattention la leon quils entendent et se laissent sanscesse aller la distraction et ltourderie, ils se disent

  • inaptes comprendre les nouvelles rvlations.

    Lorsquune pice est dans lobscurit, nousdevons ouvrir les volets de la fentre pour que le soleilvienne nous rendre visite.

    Consacrons donc quelques efforts la beaut dela leon et la leon nous rpondra travers ses grces.

    Le commentaire de laptre des Gentils est clair.

    Comprends ce que je dis, car le Seigneur tedonnera de lintelligence en toutes choses.

    Comprendre signifie : examiner, considrer,rflchir et apprcier.

    Soyons, donc, convaincus quen respectant lesrgles du code de la vie ternelle, le Seigneur nousaccordera sa comprhension en tout pour nous gratifierde notre bonne volont.

  • 2Manire de Faire

    Ayez en vous les sentiments qui taient en Jsus-Christ. Paul. (Philippiens 2 : 5)

    Tout le monde fait quelque chose dans la vie, maisrares sont ceux qui ne retournent pas la chair pourdfaire ce quils ont fait.

    Mme la crature oisive, qui a pass sa vie gaspiller son temps entre linutilit et la paresse, estcontrainte revenir la lutte, afin de dsintgrer le filetdinertie quelle a tiss autour delle.

    Seul celui qui sinspire du modle de Jsus pourcrer le bien, construit, sans avoir besoin de rparer oude corriger.

    Faire en Jsus-Christ, revient toujours faire cequil y a de mieux pour tous :

    Sans rien attendre en retour.

  • Sans exigences.

    Sans safficher.

    Sans dmontrer la moindre supriorit.

    Sans esprer un signe de reconnaissance.

    Sans inquitudes.

    chacun des pas du Matre divin, nous le voyonsagir sans cesse pour le bien dautrui et de la collectivit,sans sattacher.

    De la menuiserie de Nazareth la croix deJrusalem, il fit le bien, sans autre joie que celledaccomplir la volont du Pre.

    Il exalta laumne de la veuve et loua la fortune deZache avec la mme srnit.

    Plein damour, il sentretint avec quelques enfantset multiplia le pain pour des milliers de personnes, sansse dcontenancer.

    Il releva Lazare de la tombe et marcha en

  • direction de la prison, lattention tourne vers lesdesseins clestes.

    Au fil de tes jours et de tes heures, noublie pasdagir sans cesse pour le bonheur de tous. Nanmoins,pour que lillusion ne timpose pas le fiel dudsenchantement ou de la solitude, aide tout le mondesans distinction en conservant, par-dessus tout, la gloiredtre utile, de sorte que nous ayons les sentimentsqui taient en Jsus-Christ .

  • 3Le Grand Plerinage

    Par la foi, Abraham obit lappel de partir vers un paysquil devait recevoir en hritage, et il partit ne sachant o il

    allait. Paul. (Hbreux 11 : 8)

    Comme Abraham, lapprenti de lvangile estappel par la foi au sublime hritage qui lui est destin.

    Cet appel nous touche tous.

    Le grand patriarche hbreu sortit sans savoir o ilallait

    notre tour, nous devons lever notre cur etnous mettre en route.

    Nous ignorons quelles seront les tapes de notrelongue randonne, mais nous savons que notre objectifest le Christ Jsus.

    Combien de fois serons-nous contraints desupporter les pines de la calomnie ? Combien de fois

  • passerons-nous par la voie tortueuse delincomprhension ? Combien de larmes notre espritversera-t-il ? Combien de nuages sinterposeront entrenotre pense et le Ciel, source de langueurs sur notrechemin ?

    La rponse est insoluble.

    Nanmoins, il importe daller toujours de lavantsur le chemin intrieur de notre rdemption, sans sedcourager.

    Aujourdhui, des sueurs intenses ; demain, desresponsabilits ; ensuite, la souffrance, puis lasolitude

    Mme ainsi, il est indispensable de poursuivrenotre route sans se dcourager.

    Si nous ne pouvons faire deux pas par jour,faisons au moins quelques millimtres

    Devant nous, souvrent de nouveaux horizons decomprhension et de bont, dillumination spirituelle etde progrs