songbook julinhos

Download Songbook Julinhos

Post on 07-Aug-2018

215 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 8/20/2019 Songbook Julinhos

    1/154

     

    T  h  e 

    Guitar Songbook

    JULOS © 2014

  • 8/20/2019 Songbook Julinhos

    2/154

    JOÃO GILBERTO

    Doralice  6

    (Dorival Caymmi)

    Desafinado  8

    (Antonio Carlos Jobim - Newton Mendonça)

    Aquarela do Brasil  10

    (Ary Barroso)

    Bahia com H  12

    (Denis Bream)

    Curare  14

    (Bororo)

    Tin tin por tin tin  16

    (Haroldo Barbosa - Geraldo Jacques)

    Lobo bobo  18

    (Carlos Lyra & Ronaldo Boscoli)

    Morena boca de ouro  20

    (Ary Barroso)

    Eu vim de Bahia  22

    (Gilberto Gil)

    Izaura  24

    (Herivelto Martins - Roberto Roberti)

    Aguas de março  26

    (Antonio Carlos Jobim)

    Chega de saudade  28

    (Antonio Carlos Jobim - Vinicìus de Moraes)

    Eu sambo mesmo  30

    (Janet de Almeida)

    Brasil Pandeiro  32

    (Assis Valente)

    Saudosa maloca  34

    (Adoniran Barbosa)

    Odete  36

    (Vinicius Eliud & Herivelto Martins)

    Quem há de dizer  38

    (Lupicinio Rodrigues)

    Pra que discutir com madame  40 (Haroldo Barbosa - Janet de Almeida)

    João Marcelo  42

    (João Gilberto)

    Milagre  45

    (Dorival Caymmi)

    Bim bom  46

    (João Gilberto)

    O pato  47

    (Jayme Silva - Neuza Texeira)

    Samba da minha terra 48

    (Dorival Caymmi)

    O barquinho  49

    (Roberto Menescal - Ronaldo Bôscoli)

    Vocé e eu 51

    (Carlos Lyra - Vinicìus de Moraes)

    Brigas nunca mais  52

    (Antonio Carlos Jobim - Vinicìus de Moraes)

    Louco  53

    (Wilson Batista - Henrique de Almeida)

    Ho-ba-la-la  54

    (João Gilberto)

    La vem a Baiana  55

    (Dorival Caymmi)

    E preciso perdoar  56

    (Gilberto Gil)

    So danço samba  57

    (Antonio Carlos Jobim - Vinicìus de Moraes)

    Garota de Ipanema  58

    (Antonio Carlos Jobim - Vinicìus de Moraes)

    E luxo sò 59 (Ary Bar roso - Luiz Peixoto)

    A primeira vez  60

    (Alcebíades Barcelos Bide - Armando Marçal)

    O sapo  61

    (João Donato)

    Falsa Baiana  62

    (Roberto Martins - Geraldo Pereira)

    Eu quero um samba  64

    (Janet de Almeida - Haroldo Barbosa)

    O Nosso Amor  65

    (Antonio Carlos Jobim - Vinicìus de Moraes)

    Saudade fez um samba  66

    (Ronaldo Boscoli - Carlos Lyra)

    Samba de uma nota so  68

    (Antonio Carlos Jobim - Newton Mendonça)

    BADEN POWELL 

    Samba triste  72

    (Baden Powell - Billy Blanco)

    Manha de carnaval 75

    (Luiz Bonfa)

    Choro para metronomo  77

    (Baden Powell)

    Samba em preludio 80

    (Baden Powell)

    Valsa sem nome 82

    (Baden Powell)

    Round about midnight  84

    (Thelonious Monk)

    Samba saravah  88

    (Baden Powell - Vinicìus de Moraes)

    La Marseillaise  91

    (Rouget de Lisle)

    Samba de uma nota so  92

    (Antonio Carlos Jobim - Newton Mendonça)

    GILBERTO GIL

    Aquele Abraço 94 (Gilberto Gil)

    Procissão  95

    (Gilberto Gil)

    Toda Menina Baiana  96

    (Gilberto Gil)

    NONATO LUIZ

    Sons de Carrilhoes  98

    (João Pernambuco)

  • 8/20/2019 Songbook Julinhos

    3/154

    PAULINHO NOGUEIRA

    Odeon  100

    (Ernesto Nazareth)

    Bachianina N°1  104

    (Paulinho Nogueira)

    Zelão  107

    (Sergio Ricardo)

    HEITOR VILLA-LOBOS

    Etude N°1  110

    (Heitor Villa-Lobos)

    Choro N°1  112

    (Heitor Villa-Lobos)

    EDU LOBO

    Zanga zangada 114

    (Edu Lobo)

    TOM JOBIM

    Aguas de março 115

    (Antonio Carlos Jobim & Vinicìus de Morae

    ROSINHA DE VALENÇA

    Consolação  116

    (Baden Powell - Vinicìus de Moraes)

    Summertime  118

    (G. Gershwin - Du Bose Heyward)

    Acalanto  120

    (Dorival Caymmi)

    ASTRUD GILBERTO

    Agua de beber 123

    (Antonio Carlos Jobim - Vinicìus de Moraes)

    Look to the rainbow  124

    (Edgar "Yip" Harburg - Burton Lane)

    TOQUINHO

    Canto de Ossanha  126

    (Edgar "Yip" Harburg - Burton L ane)

    Marcha da quarta-feira...  128

    (Carlos Lyra - Vinicìus de Moraes)

    Chorando pra Pixinguinha  130

    (Toquinho)

    Da-me  133

    (Adylson Godoy)

    MORAES MOREIRA

    Violão Vagabundo  136

    (Moraes Moreira)

    LUIZ BONFA

    Batucada 137

    (Luiz Bonfa)

    A. DOS SANTOS  

    A Felicidade  138

    (Luiz Bonfa)

    LUIZ HENRIQUE

    Samba do orfeu  139

    (Luiz Bonfa)

    SEBASTIÃO TAPAJOS

    Belem 140

    (Sebastião Tapajos)

    NOVOS BAIANOS

    Sensibilidade da bossa  142

    (Pepeu Gomes & Galvão)

    CHICO BUARQUE

    Mambembe  146 (Chico Buarque)

    SERGIO RICARDO

    Quem quiser encontrar...  147

    (Geraldo Vandre)

    GAROTO

    Choro Triste N°2  148

    (Anibal Augusto Sardinha "Garoto")

    SEU JORGE 

    Rebel Rebel  150

    (David Bowie)

    BOLA SETE

    Braziliance  151

    (Laurindo Almeida)

  • 8/20/2019 Songbook Julinhos

    4/154

    4  |  THEBRAZILIANGUITARSONGBOOK

    João Gilberto Prado Pereira de Oliveira, est un musicien brésilien, considéré comme le principal créateur de la bossa nova. Il naît le 10 juin 1931 dans l'État de Bahia. À l'âge de 14 ans, João Gilberto entre en contact pour la première fois avec la musique lorsque son grand-père lui offre sa première guitare. À 18 ans, il quitte son village natal pour se rendre dans la grande ville de Salvador de Bahia.

    Guitariste autodidacte, il monte fina- lement à Rio de Janeiro en 1950 et y obtient quelques succès au sein d’une formation de l’époque, Garo- tos da Lua, dont il est congédié un an plus tard après trois enregis- trements en tout. Suivent plusieurs années d’errance et de marginalité,

    pendant lesquelles il n’a de cesse dese trouver un mode d’expression à la guitare. Ses efforts sont récompensés à par-

    tir de 1957, notamment par la ren- contre du compositeur Tom Jobim avec qui il enregistre les premiers et les plus grands succès de la bossa nova, d'abord comme guitariste sur un disque de Elizeth Cardoso, Canção do Amor Demais, co-composé par Jobim et le poète Vinícius de Moraes. Il sort en 1958 ses propres 78T et 33T Chega de Saudade, lesquels lancent au Brésil à la fois la carrière de João Gilberto et tout le mouvement musi- cal bossa nova. Ce premier album de João Gilberto obtient un énorme succès au Brésil. Il est considéré de manière générale comme le premier véritable album bossa nova. Deux autres 33T, O amor, o sorriso e a flor et João Gilberto, suivent en 1960 puis en 1961, contenant des compo-

    sitions de Jobim/Moraes, des chan-sons de leurs aînés Dorival Caymmi, des sambas des années 1930, de nouvelles compositions de Carlos

    Lyra et Roberto Menescal, mais tou-  jours exécutées dans ce style nova- teur mis au point par João. Son style peut se résumer en une adaptation à la guitare solo de la rythmique syn- copée du samba traditionnel.

    À partir de 1962, la bossa intéressant certains jazzmen aux États-Unis, dont Stan Getz, Gilberto et Jobim se rendent à New York afin de tra- vailler sur ce qui devait devenir le best-seller du jazz, le 33T Getz/Gil- berto, sur lequel la femme de João, Astrud, commence aussi sa carrière de chanteuse, notamment avec la chanson Garota de Ipanema/The Girl from Ipanema. Le disque est un

    JOÃO GILBERTO

  • 8/20/2019 Songbook Julinhos

    5/154

    THEBRAZILIANGUITARSONGBOOK  |  5

    triomphe et un concert historique a lieu au Carnegie Hall le 9 octobre 1964. Ce dernier sera d'ailleurs en- registré et un second album Getz/ Gilberto vol.2 paraît en 1966.

    João Gilberto continue à jouer dans les années 1960, mais attend 1970 pour produire un nouvel album stu- dio, Ela é Carioca, réalisé lors d'un séjour à Mexico. Le disque João Gil-

    berto, parfois surnommé l’albumblanc de la bossa, sort en 1973. Interprété presque uniquement au chant-guitare, d’une sensibilité cool et quasi mystique, ce disque marque un certain éloignement du son de João connu jusqu’alors.

    En 1976 paraît The Best of Two Worlds, nouvelle collaboration avec Stan Getz regroupant la plupart des chansons précédemment interpré- tées sur l’album blanc. Y chante éga- lement Miucha, seconde femme de João depuis 1965.

    Amoroso, en 1977, vient ajouter à

    cette voix-guitare les orchestrations de cordes de Claus Ogerman, lequel avait collaboré à de précédents al- bums de Tom Jobim. Une constante de ces albums et des suivants : leur répertoire consiste pour presque moitié de compositions de Jobim, le reste étant des reprises d’anciens sambas, voire des succès populaires d’autres pays.

    En 1980 paraît Brasil, collaboration avec Gilberto Gil, Caetano Veloso et Maria Bethânia, la nouvelle généra- tion de la musique populaire brési- lienne d’alors (le mouvement tropi- caliste). D'anciens succès populaires brésiliens, tels que Aquarela do Bra- sil, No tabuleiro da Bahiana et Bahia com H, font de cet album un véritable manifeste de l'âme brésilienne.

    En 1991, l'album João a la particu- larité de ne contenir aucune chan- son de Tom Jobim. Mais il y revie